Séminaires "Carrières"

L’IRIM a inauguré début 2019 une nouvelle série séminaire nommée 'career outside academia seminars’ visant à présenter aux doctorants et post-doctorants du campus CNRS (IRIM, CRBM, IGMM) les parcours professionnels possibles en dehors de la recherche académique, après un doctorat et, éventuellement, un ou plusieurs post-doctorats. Ces séminaires ont lieu dans un contexte informel et détendu, laissant libre cours aux questions et discussions.

Pour toutes questions, vous pouvez contacter les organisateurs : Caroline Goujon, Nuria Andrés (IGMM), Abla Houmey (IRIM) ou Manon Gourdelier (IRIM).

 

Futurs séminaires : 

 


Fabrice Kolb, Directeur du département de recherche sur les maladies immunes et inflammatoires. 13 octobre 2021, 17h, Zoom. In English.

Minibio de Fabrice : Fabrice a obtenu son grade de Docteur en Biologie Moléculaire et Cellulaire de l’Université de Strasbourg en 2001. Pendant sa thèse au sein de l’IBMC (Institut de Biologie Moléculaire et Cellulaire), il a étudié la régulation de la réplication du plasmide R1 par un ARN antisens et des gènes de virulence de Staphylococcus Aureus par l’ARN-III. Après sa thèse, Fabrice réalise un post-doc au sein du FMI (Friedrich Miescher Institute for Biomedical Research) à Bâle en Suisse sur le décryptage mécanistique de la machinerie d’interférence ARN chez les mammifères. En 2006, il rejoint la société Novartis, également à Bâle où il occupe des fonctions de chef de projet en dermatologie/inflammation ainsi qu’en oncologie dans le cadre de projets portant sur la découverte de médicaments et de nouvelles cibles thérapeutiques au sein de la famille des protéases. Après 9 ans chez Novartis, Fabrice devient « Senior Principal Scientist » au sein de la société Roche dans le département d’immunologie, où il restera 4 ans pendant lesquels il dirigera plusieurs projets de decouverte de médicaments. En 2019 il rejoint la société pharmaceutique Galapagos à Bâle où il occupe le poste de directeur du département de recherche sur les maladies immunes et inflammatoires.

 -- voir flyer 

 

Séminaires passés :

 

 Bénédicte Fauvel, Chief Operating Officer, MedXeCell. 15 septembre à 12h30, Mixte présentiel (salle Marcel Dorée) / Zoom.

Minibiographie de Bénédicte : Bénédicte a obtenu son grade de Docteur en biologie santé de l’Université de Montpellier en 2004. Pendant sa thèse au sein du CPBS (Centre d'études d'agents Pathogènes et Biotechnologies pour la Santé, devenu l’IRIM), elle a étudié la réplication virale du VIH-1 et du HTLV-1 en s’intéressant principalement aux phases tardives. En 2005, Bénédicte a rejoint la société Sanofi pour un post-doctorat de 18 mois dont le projet visait à développer des tests précliniques de screening ou de validation des nouvelles molécules de la société. En 2007, elle participe à la création d’une start-up à Montpellier (OriBase Pharma), dont l’objectif était le développement de nouvelles thérapies (molécules chimiques et anticorps monoclonaux) en oncologie, dans laquelle elle est restée neuf ans occupant des postes de Chef de projets R&D puis Responsable de la pharmacologie préclinique puis Directrice associée et responsable du développement préclinique. En 2016, elle rejoint la société d’accélération de transfert de technologies, SATT AxLR, dans laquelle elle occupe les fonctions de Chef de Projets dans le pôle Santé et Biotechnologies avec pour missions de détecter, investir, suivre, orienter et transférer les projets de recherche académique innovants. En 2021, elle rejoint la société MedXCell en tant que COO (Chief Operating Officer) pour gérer la partie opérationnelle et accélérer le développement de la société. »

-- voir flyer 

 

 

 Virginie Courtois, manager de l’unité de Biologie Moléculaire dans le département Recherche, Sanofi Pasteur (France). Mercredi 28 Juillet, 12h30, via Zoom. Ce séminaire a eu lieu en français.

Minibiographie de Virginie : Virginie a démarré son activité en science en étant technicienne sur des périodes de vacances dans un laboratoire INSERM à Clermont-Ferrand. Elle a poursuivi par une licence et un master de Biologie moléculaire et cellulaire à l’université Claude Bernard Lyon I. Puis elle a entrepris un doctorat en biologie moléculaire et cellulaire à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon portant sur l’étude et la caractérisation d’un gène fondamental pour la formation sur cerveau de la souris ; thèse qu'elle a soutenu en octobre 2002. Elle a ensuite travaillé pour une start-up Lyonnaise avec le centre de référence de la mucoviscidose de l’hôpital Henri Mondor de Créteil pour la mise en place d’un test diagnostic de la mucoviscidose utilisant des puces à ADN et des chimies de surfaces particulières. Puis en 2006, elle a intégré la société Merial, aujourd’hui Bohringer Ingenheim spécialisée dans la santé animale, sur un poste de biologiste moléculaire pour le développement de vaccins ADN pour les animaux. Fin 2006, elle a rejoint Sanofi Pasteur, la division vaccin de Sanofi, en tant que responsable d’unité pour la production de antigènes recombinants dans le département Recherche. Depuis 2006 elle a occupé différents postes de manager scientifique dans le département Recherche de Sanofi Pasteur couvrant des activités de biologie moléculaire de la production de d’antigènes avec différents systèmes d’expression à la transcriptomique/génomique.

-- voir flyer 

 

 Benjamin Muller, IDEXX, R&D manager. Mercredi 7 Juillet 2021 12h30 via Zoom.

Minibiographie de Benjamin Muller : After an Engineer diploma in biotechnology at ENSTBB in Bordeaux in 2009, I worked as an study engineer in CNRS, at IGMBC in Illkirch-Graffenstaden. I was in charge of proteins purification in the lab. Then I had the opportunity to do a PhD in collaboration between UMR5235 (Michel Vidal's team) and Ciloa, a start-up working on exosomes in Montpellier, where I worked on the development of monoclonal antibodies using exosomes. After my PhD, I joined IDEXX (veterinary company producing diagnostic kits) were I started in R&D as a project manager in charge of the development of new diagnostic kits and became R&D manager on Montpellier's in 2017. In 2018, I joined the Production team and became Manager of the Technical Manufacturing Service, where  we produce and validate the antigens and antibodies used in the diagnostic kits.

-- voir flyer pour plus de détails

 

 Darja Pollpeter, Scenic Biotech (The Netherlands). Mercredi 16 Juin, 12h30, via Zoom.

Minibiographie de Darja : Darja obtained a degree in biochemistry at the University of Leipzig, Germany, before she started her PhD at Northwestern University in Evanston, USA in 2005. As a PhD student she studied the innate immune responses and viral sensing to infections with paramyxoviruses, such as measles or mumps. In 2011, Darja moved to King's College London for a postdoc with Michael Malim working in host restriction to HIV infection. Afterwards she joined the Biotech start-up company Scenic Biotech, which was founded in 2017 and located in Amsterdam Netherlands. At Scenic she is currently involved in both R&D to identify genetic modifiers for rare diseases as well as drug development for immuno oncology targets. 

-- voir flyer pour plus de détails

 

 Mardi 10 Mars 2020, 18h, Salle de Séminaire de l'IGMM. Pascale Joseph, Intellectual Property Manager, Deinove.

Minibiographie de Pascale Joseph : Pascale obtained her PhD. in Microbiology and Biotechnology in 2002 from University of Mediterranean (LCB-CNRS, Marseille). Her work allowed the discovery of very well conserved genes clusters in Gram positive bacteria and their role in antibiotic resistance. Then, she hold two successive post-doctoral positions respectively, at Tufts University School of Medicine (Boston-Massachusetts, USA, 2002-2005) and at Infectiology Research Institute of Montpellier (IRIM, Ex-CPBS, 2005-2007) where she continued to work in the field of Bacteriology and Drug Discovery. After 10 years in academia, she joined in 2008 the French Biotech Start-up, DEINOVE, initially as R&D Project Manager on Bio-based Ethanol Production Process using bacteria. Then, in 2012, she became the Intellectual Property Manager and Legal of the Company which now focuses on Drug Discovery, Antibiotic Resistance and Development of Innovative Bio-based active Ingredients for Cosmetics and Nutrition.

 

 Jeudi 9 Janvier, 11h30, Salle de Séminaire de l'IGMM. L’intervenant était Victor Racine, créateur de l'entreprise Quantacell. Ce séminaire a eu lieu en français.

Minibiographie de Victor Racine : Après un école d'ingénieur en informatique et un DEA (Master Recherche) en Biophysique, Victor a réalisé une thèse en quantification par l'imagerie biologique à l’Institut Curie sur le traffic vésiculaire de la cellule (2003-2006). Il a ensuite poursuivi sa carrière en effectuant un post-doc à Singapour pour faire du High Content Screening et de l'histologie quantitative à l'IMCB (Institute of Molecular and Cell Biology 2007-2009). Voulant découvrir le monde de la recherche industrielle, il est a travaillé dans deux biotechs à Bordeaux (2010-2013). En 2014 il a créé une entreprise QuantaCell à Bordeaux et maintenant à Montpellier proposant des services d'analyse d'image et d'intelligence artificielle pour l'imagerie biomédicale. 

-- voir flyer pour plus de détails

 Vendredi 29 Novembre, 13h, Salle de Séminaire de l'IGMM. L’intervenante sera Julie Bayle, Scientific communication manager chez Royal Canin. Ce séminaire a eu lieu en anglais.

Minibiographie de Julie Bayle : Après avoir obtenu un Master et un doctorat en immunologie à Marseille, Julie a effectué un postdoc à l'Université de Boston en dermatologie pendant 2 ans. Elle a ensuite travaillé pendant 5 ans en tant que chef de projet (développement préclinique et clinique de médicaments) dans une start up pharmaceutique sur Montpellier (Medesis Pharma). Puis elle a rejoint le groupe agro MARS en 2012 en tant que chercheuse pour l'équipe R&D de Royal Canin (développer des solutions nutritionnelles pour la santé du chien et du chat: connaissance, produits et de services). Depuis juillet 2018, Julie occupe un nouveau poste chez Royal Canin en tant que responsable de la communication scientifique (accompagnant 13 marchés émergents).

-- voir flyer pour plus de détails

 Mercredi 2 Octobre, 9h15, Salle Marcel Dorée. L’intervenant sera Benoit Giquel, Outreach Scientist Manager chez Addgene. Ce séminaire a eu lieu en anglais.

Minibiographie de Benoit Giquel : Après un DEA (Master Recherche) en Physiologie du Développement et de la Différenciation Fonctionelle à l’Université de Paris 7, Benoit a réalisé une thèse de Biologie du Developpement à l’Institut Cochin sur le rôle du HLA-B27 dans la survenue des spondylarthropathies. Il a ensuite poursuivi sa carrière en éffectuant trois post-doc dans des laboratoires d’Immunologie. Le premier a eu lieu à Paris, à l’hôpital St Vincent de Paul où il s’est intéressé au rôle des cellules NKT dans la progression de l’Adrénoleucodystrophie liée à l’X. Il s’est ensuite exilé au Royaume-Uni, au King’s College London, pour étudier tout d’abord l’utilisation de ligands TLR dans l’immunotherapie anti-tumorale et ensuite le rôle de la molécule MPEG1 dans la cytotoxicité à médiation céllulaire dépendante des anticorps. N’étant plus attiré par les sirènes de la recherche, il a par la suite rejoint Addgene, en 2014, en tant que représentant Europe (Outreach Scientist Europe), avec pour mission de faire connaître Addgene sur le vieux continent. Depuis 2018, il occupe le poste le manager du bureau Europe d’Addgene à Londres.

-- voir flyer pour plus de détails

 Lundi 16 septembre, 12h, salle de séminaire de l'IGMM. L’intervenante était Mariella Lomma, Medical Advisor France pour l'entreprise Biomérieux. Ce séminaire a eu lieu en français.

Minibiographie de Mariella Lomma : Après avoir obtenu un Master Recherche en Biotechnologies à l'université de Bologne (Italie), Mariella réalise une thèse en microbiologie à l'institut Pasteur, puis un postdoc à Imperial College London au Royaume-Uni. En 2013, elle quitte la recherche fondamentale pour se rapprocher de la recherche clinique en tant que Scientific Editor au CHU de Nîmes. Après 3 ans à occuper ce poste, elle entame un nouveau tournant professionnel dans les "affaires médicales" de l'industrie biomédicale en tant que Medical Science Liaison chez Basilea Pharmaceutica, puis en tant que Clinical Development Manager chez Accelerate Diagnostics. Depuis Mai 2019, Mariella est Medical Advisor chez BioMérieux.

 

-- voir flyer pour plus de détails

 

Jeudi 13 juin, 17h45, salle de séminaire de l'IGMM. L’intervenante était Hélène Bauby, Market Development Manager, spécialiste NGS chez Qiagen. Ce séminaire a eu lieu en français.

-- voir flyer pour plus de détails

Minibiographie d'Hélène Bauby : après un DEA (Master Recherche) en microbiologie à l'Institut Pasteur, Hélène a réalisé sa thèse à l'INRA sur le développement du phloème chez Arabidopsis thaliana. Elle s'est ensuite intéressée aux interactions entre les cellules primaires et le VIH lors de ses deux post-doctorats : le premier à l'Institut Cochin à Paris et le second au King's College à Londres. Après 13 ans dans la recherche fondamentale, elle a rejoint la société Qiagen (fournisseur de kit de biologie moléculaire) en commençant par un poste d'Ingénieur commercial sédentaire. Depuis juillet 2016, elle est Market Development Manager, en charge du développement de la gamme de réactifs NGS de Qiagen pour la France et la Belgique.

 Mercredi 15 mai, 11h, salle de séminaire de l’IGMM. L’intervenant était Philippe Villain-Guillot, CEO de Nosopharm. Ce séminaire a eu lieu en français.

-- voir flyer pour plus de détails

Minibiographie de Philippe Villain-Guillot : Après avoir obtenu son diplôme d’ingénieur chimiste de l’ENSCM, Philippe part travailler en 2003 en Angleterre dans la société Evotec en tant que chimiste médicinal. Il entreprend ensuite à partir de 2004 une thèse de doctorat en chimie médicinale dans le domaine des antibiotiques sous la direction de Jean-Paul Leonetti à l’Université de Montpellier. A l’issue de son doctorat, Philippe co-fonde en 2009 l’entreprise innovante de biotechnologie Nosopharm, spécialisée dans la recherche et le développement de nouvelles molécules thérapeutiques antimicrobiennes. Il dirige cette société depuis sa création, et gère plus particulièrement les aspects de financement, développement des affaires, et propriété industrielle. Depuis 2009, Philippe a levé 4,3 M€ auprès de sociétés de capital-risque et de « business angels » et 3,7 M€ en aides publiques.

 

 Jeudi 11 avril, 12h30, Salle de séminaire de l'IGMM. L’intervenant était Michaël Girardot, qui est senior data scientist chez CGI, à Castelnau-le-Lez.

-- voir flyer pour plus de détails

Minibiographie de Michael Girardot : Michael a réalisé un doctorat en génétique, spécialisé en épigénomique et bioinformatique. Il a effectué sa thèse à l'INRA de Limoges puis deux post-doctorats, le premier à Bruxelles au Ludwig Institute for Cancer Research et le deuxième à l'IGMM. Après 15 ans dans la recherche académique, il s’est ré-orienté comme data scientist. En 2016, il a rejoint CGI en tant que consultant senior.

Jeudi 14 mars 2019, 9h, salle Marcel Dorée (en anglais). L’intervenant était Nicolas Reymond, qui est chef de projet chez Eurobiomed et le séminaire a eu lieu en anglais.

-- voir flyer pour plus de détails

Minibiographie de Nicolas Reymond : Nicolas a obtenu un doctorat en immunologie en France. Après 15 ans de gestion de projet dans des laboratoires académiques (dont de nombreuses années au Royaume-Uni), Nicolas a décidé de reprendre ses études pour obtenir un Master 2 en Management et Administration des Entreprises. Après une première expérience en dehors de l’académique chez Histalim, Nicolas a rejoint le cluster Eurobiomed en 2016.

Lundi 11 février 2019, 13h30, salle de séminaire de l'IGMM (en français). Ce séminaire a été donné par Cécile Herbreteau, qui est responsable R&D chez l’entreprise pharmaceutique Fab’entech basée à Lyon. Ce séminaire a eu lieu en français.

-- voir flyer pour plus de détails 

Minibiographie de Cécile Herbreteau : Après une licence et un master de Biologie moléculaire et cellulaire à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon, Cécile a obtenu un doctorat de virologie moléculaire en 2006. Son sujet de thèse, réalisé dans le laboratoire INSERM de Virologie Humaine de l’ENS Lyon, portait sur la traduction des lentivirus et plus particulièrement du VIH-2. Elle poursuivit ses travaux scientifiques par un post-doctorat au Centre Léon Bérard à Lyon, dans le laboratoire CNRS « Récepteurs à dépendance, cancer et développement ». En 2009, elle intégra la PME Lyonnaise Idealp Pharma, spécialisée en Drug Discovery, comme chef de projet au département Biologie. En 2010, elle rejoint la société Fab’entech, spécialiste de l’immunothérapie passive polyclonale, comme responsable scientifique puis responsable Recherche et Développement. Depuis 2016, Cécile est membre du directoire de la société.


     
   

   

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

IRIM
Institut de Recherche en Infectiologie de Montpellier
UMR 9004 - CNRS / UM
1919 route de Mende - 34293 Montpellier cedex 5
FRANCE

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer