Actualités

Des travaux de Mickaël Blaise impliqués dans une publication dans Science

La discrimination du facteur de nodulation (ami) ou de la chitine (ennemi) par les légumineuses est assurée par une famille de récepteurs appelés LysM-RLK.

Le domaine extracellulaire de ces récepteurs reconnaît la molécule signale tandis que les domaines transmembranaire et kinase assurent la cascade de signalisation conduisant soit à la symbiose soit au déclenchement des défenses immunitaires. Dans cette étude, publiée dans Science, les auteurs en combinant des approches de biologie structurale, biochimie et de génétique ont permis de comprendre les bases moléculaires de la spécificité de reconnaissance des récepteurs de type LysM-RLK. Ces travaux pourraient avoir des applications agronomiques ; il paraît envisageable par ingénierie de la plante de changer les récepteurs de défense des plantes non-symbiotiques telles les céréales en récepteurs reconnaissant les bactéries symbiotiques.

Lien vers l’article


     
   

   

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

IRIM
Institut de Recherche en Infectiologie de Montpellier
UMR 9004 - CNRS / UM
1919 route de Mende - 34293 Montpellier cedex 5
FRANCE

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer